À propos du développement humain

Publié pour la première fois en 1990, le Rapport sur le développement humain commençait par l'énoncé d'un postulat très simple, qui a servi de fil conducteur à toutes les versions ultérieurs du Rapport, à savoir que « Les individus sont la vraie richesse d'une nation ». S'attachant à étayer cette affirmation par une multiplicité de données empiriques et par une nouvelle façon de percevoir le développement, et aussi de le mesurer, le Rapport sur le développement humain a eu une incidence prononcée sur les politiques de développement mises en oeuvre dans le monde entier.

"Le principal objectif du développement est d’élargir les choix qui s’offrent aux gens. En principe, ces choix peuvent être infinis et peuvent varier dans le temps. Les gens attachent souvent de la valeur aux réussites qui ne transparaissent pas du tout, ou pas immédiatement, dans les chiffres relatifs aux revenus ou à la croissance économique : un meilleur accès aux connaissances, une meilleure nutrition et de meilleurs services de santé, des moyens d’existence plus sûrs, une certaine sécurité contre la criminalité et la violence physique, du temps libre bien rempli, des libertés politiques et culturelles et un sentiment de participation aux activités de la communauté. L’objectif du développement est de créer un environnement favorisant l’épanouissement pour que les gens puissent jouir d’une vie longue, saine et créative " - Mahbub ul Haq (1934-1998), Fondateur du Rapport mondial sur le développement humain

"Le développement humain, en tant qu'approche, repose sur ce que je tiens pour être l'idée fondamentale du développement : à savoir, faire progresser la richesse de la vie humaine, plutôt que la richesse de l'économie dans laquelle les êtres humains vivent, ce qui n'en représente qu'une partie". - Amartya Sen, Professeur d'économie, Université Harvard, Lauréat du prix Nobel d'économie, 1998

"Telle était la vision originale et telle demeure la réussite considérable des créateurs des Rapports sur le développement humain, le Pakistanais Mahbub ul Haq et son ami proche et collaborateur, l’Indien Amartya Sen, travaillant avec d’autres penseurs majeurs du développement. Leur concept a non seulement guidé 20 ans de Rapports sur le développement humain, mais également plus de 600 Rapports sur le développement humain nationaux – préparés, rédigés et publiés dans leurs pays respectifs – ainsi que les nombreux rapports provocateurs couvrant les diverses régions du monde avec l’appui des bureaux régionaux du PNUD."

"Plus encore, l’approche du développement humain a marqué d’une empreinte profonde une génération entière de décideurs et de spécialistes du développement de par le monde – y compris des milliers au sein même du PNUD et dans le système des Nations Unies." - Helen Clark, Administrateur, Programme des Nations Unies pour le développement

Les dernières décennies ont vu des progrès substantiels dans bien des aspects du développement humain. La plupart des gens sont aujourd’hui en meilleure santé, vivent plus longtemps, sont mieux éduqués et ont un plus large accès aux biens et aux services. Même dans les pays qui connaissent des conditions économiques défavorables, l’éducation et la santé des gens se sont grandement améliorées. Et ces progrès ne se sont pas limités à la santé, à l’éducation et à l’élévation des revenus mais ont aussi concerné la faculté des gens à choisir leurs dirigeants, à influencer les décisions publiques et à partager le savoir. De nouvelles vulnérabilités requièrent des politiques publiques innovantes pour faire face aux risques et aux inégalités tout en exploitant les forces dynamiques du marché pour le bénéfice de tous.

L’approche du développement humain, dont la pertinence continue de donner un sens à ce monde en constante évolution et d’améliorer – de diverses façons – le bien-être de tout un chacun. Le développement humain est, indiscutablement, une notion évolutive plutôt qu’un ensemble de préceptes figés et statiques ; de même les outils et concepts analytiques évoluent au fur et à mesure que le monde change. Le développement humain insiste sur la délibération et le débat et sur le fait que les objectifs du développement doivent rester ouverts à discussion. Les gens, individuellement ou en groupes, façonnent ces processus. Le cadre analytique du développement humain s’applique à tous les pays, riches ou pauvres, et à tous les peuples. Il est suffisamment ouvert, robuste et vibrant pour fournir un paradigme pour le siècle nouveau.