3.1 Préparation de la mise en œuvre de la stratégie médiatique et de communication

La stratégie médiatique et de communication doivent évoluer à partir de la portée initiée au cours des premières étapes de la préparation RDH . L'objectif de la stratégie est de faire connaître les conclusions et recommandations du RDH aussi largement que possible, de manière à apporter de nouvelles connaissances et de promouvoir de nouvelles formes de comportement pour faire progresser le développement humain (tableau 1). Voir le cas de la Lettonie.

Tableau 1: Éléments pour la préparation de la la stratégie médiatique et de communication
Identifier les données, les constatations et les messages politiques Adapter les données, les constatations et les messages au public ciblé Former les porte-parole Provide training to spokespeople Identifier les décideurs et les parties prenantes pouvant s'engager dans le plaidoyer pour un changement de politique

Le lancement d'un excellent rapport avec des conclusions bien fondées peut générer une certaine couverture dans la presse le lendemain, mais maintenir l'intérêt sur le long terme nécessite un effort soutenu pour impliquer les journalistes, ainsi que le public ciblé.

La stratégie devrait découler de ce qui suit:

  1. Grâce à des examens participatifs, d'identifier les données, les données, les constatations clés et les principaux messages politiques destinés à être communiqués lors du plaidoyer et du suivi.
    Ces éléments pourraient inclure les résultats d’une recherche innovante, des enquêtes, des analyses de tendances, des informations sur les indices composites et de leurs composantes, ainsi que des données ventilées mettant en évidence les disparités de développement dans le pays. La promotion d'indicateurs innovants ou de résultats surprenants peuvent améliorer grandement l'intérêt.
  2. Adapter les données, les constatations et les messages afin qu'ils soient facilement accessibles et peuvent être facilement expliqués à tous les éléments distinctifs du public ciblé, à d'autres parties prenantes et partenaires, ainsi qu’au grand public.
    La clarté, la pertinence et la justesse, renforcent le plaidoyer.
  3. élaborer des matériels de presse, vidéo et disques compacts.
    Communiquer les résultats (l’État de Maharashtra en Inde présente un bon exemple d’un film documentaire), particulièrement dans les pays au faible niveau d’alphabétisation, passe par des affiches ou des messages à la radio et à la télévision, afin de pouvoir toucher le plus grand nombre de personnes.
  4. Un dossier de presse doit être préparé de façon à ce qu'il puisse être distribué avant le lancement du rapport (comme publicité pour le lancement), mais également pendant le lancement. Il devrait présenter les messages clés, les données et les statistiques. Il pourrait inclure tout ou partie des éléments suivants: une page de communiqué de presse (en incluant l’adresse du site web du rapport et des informations de contact pour le point focal ou le porte-parole des médias), un résumé des principales conclusions du rapport et leur pertinence pour la situation actuelle du développement dans le pays ou la région, plusieurs dossiers de presse ciblant différents publics ou détaillant les différents messages politiques, une à trois pages de présentation des principaux outils visuels, graphiques ou autres (cartes, graphiques, etc.), une liste des questions fréquemment posées et les réponses, des fiches de profilage des données et des constatations, un disque compact de données, le rapport, une synthèse, et des informations générales sur le PNUD.
  5. Former le point focal des médias, si ce point focal a été désigné, ou d'autres porte-parole appropriés sélectionnés pour leurs compétences médiatiques en matière de relations publiques et préparation aux médias, afin qu’ils puissent être le fer de lance des contacts avec les médias et de s'engager avec eux sur les questions substantielles de développement.
    Ceci devrait inclure une formation dans l’élaboration et la communication d’un message ainsi qu’un soutien individuel. Une simple séance d'une demi-journée de formation peut être très utile, surtout si celle-ci inclut l'enregistrement vidéo d'une simulation d'entretien avec le porte-parole et des commentaires sur le résultat d'un expert des médias.
  6. Mener une analyse pour identifier les décideurs et autres parties prenantes et les membres du public ciblé pouvant être engagés pour exercer une influence significative pour le changement de politique.
    Cette analyse des parties prenantes devrait révéler la nature et l'ampleur des préférences de ces acteurs, les mécanismes par lesquels ils peuvent avoir une incidence sur la mise en œuvre de la réforme politique, la façon dont ils peuvent faire pencher la balance dans les choix politiques, si ils peuvent être habilités ou non, et les changements institutionnels qui peuvent en résulter. Ce type d'information est essentiel pour permettre aux équipes nationales et régionales chargées du rapport d’anticiper les obstacles politiques potentiels à la mise en œuvre de nouvelles politiques, et de proposer des mesures compensatoires, comme par exemple des ajustements institutionnels ou des subventions pour ceux qui seraient lésés pendant réforme.