3.4. Suivi de l’impact et évaluation de l’influence

Mesurer l'impact d'un RDH et évaluer le changement social atteint grâce aux efforts de sensibilisation déployés, sont des exercices chronophages et qui demandent de bonnes aptitudes. Cependant, ces exercices sont essentiels pour mettre en place la reddition de comptes et la transparence. Ils apportent une valeur ajoutée à la compréhension du développement et de l'identification des bonnes pratiques. Ils aident à répandre la confiance dans la valeur du processus du RDH parmi les contributeurs financiers et autres parties prenantes, et de générer un sentiment d'accomplissement fondamental pour tous les participants. Ils identifient également les domaines où le processus peut être amélioré.

Une partie intégrante du processus du RDH consiste donc à concevoir des stratégies et des outils appropriés pour le suivi de l'impact et une évaluation efficaces (tableau 4). Celles-ci pourraient comprendre les éléments suivants :

Tableau 4 : Suivi de l’impact
Éléments pour le suivi de l'impact
Mener des enquêtes auprès du public ciblé pour relever leur point de vue concernant le succès du rapport Mesurer les progrès en matière de priorisation des questions soulevées dans le rapport Évaluer les contributions du RDH à l'amélioration des données disponibles sur le développement Évaluer l'impact du RDH sur l'amélioration des aptitudes des parties prenantes
  1. Mener des enquêtes auprès du public ciblé pour relever leur point de vue concernant le succès du rapport en matière de réponses apportées à leurs questions.
    Identifier les indicateurs et les méthodes d’enquête appropriés pour mesurer le succès.
  2. Élaborer une méthode pour mesurer tout progrès réalisé en matière de priorisation des questions soulevées dans le rapport.
    Les indicateurs établis dans le cadre des Nations Unies pour l'aide au développement et le cadre du PNUD de gestion axée sur les résultats, peuvent être utilisés pour mesurer certains résultats et fournir un bon retour d’informations dans certains domaines nécessitant des améliorations. Recueillir des commentaires sur l'influence du rapport sur les politiques, la planification, la législation, les allocations budgétaires, des débats au Parlement, le plaidoyer des organisations non gouvernementales, les programmes d'enseignement, les activités d'autres projets et programmes, entre autres. Suivre la couverture médiatique et les débats publics sur des thèmes du RDH et les questions connexes.
  3. La préparation du RDH devrait contribuer à l’amélioration de la quantité et de la qualité des données disponibles sur le développement humain aux niveaux national ou régional, et ce en tant que partie intégrante du large processus de dialogue sur le développement humain.
    Ceci devrait contribuer à générer une demande pour de nouveaux indicateurs de développement et à renforcer l’élaboration des politiques. Les ressources des programmes du PNUD accroissent ainsi les capacités des institutions statistiques nationales dans la collecte et l'analyse de donnée, et contribuent au renforcement des capacités de façon plus générale. L'Atlas du développement humain au Brésil en est un bel exemple. Déterminer les moyens d'évaluer cet impact.
  4. Grâce au processus du RDH, de multiples parties prenantes s'impliquent dans des consultations, dans des analyses et examens participatifs, dans la collecte de données et dans la formulation de stratégies de plaidoyer. Elles ont ainsi développé des compétences clés pour la formulation et la mise en œuvre de politiques de développement humain.
    Déterminer les moyens d'évaluer l’impact sur le développement de ces compétences.