Comprendre les données

Le Rapport sur le développement humain a pour objectif de susciter des débats politiques mondiaux, régionaux et nationaux sur les questions liées au développement humain. Pour conserver tout son intérêt, cet exercice requiert le niveau le plus élevé de qualité, de cohérence, de transparence et de fiabilité des données. Plusieurs mesures sont mises en place chaque année pour veiller à ce que le Rapport maintienne un niveau élevé de qualité et de fiabilité. Parmi ces mesures, citons notamment les partenariats avec de nombreuses agences statistiques nationales et internationales. Vous trouverez dans cette section de nombreuses informations vous permettant de mieux comprendre comment les données présentées dans les tableaux des indicateurs du Rapport sont compilées et comment elles doivent être utilisées et interprétées.

Vous trouverez ici toutes les sources des données utilisées et les coordonnée des principales agences statistiques. Il s’agit le plus souvent d’agences spécialisées des Nations Unies travaillant sur des questions telles que, entre autres, la santé – Organisation mondiale de la santé (OMS), l’éducation – Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), ou le travail – Organisation internationale du travail (OIT).

Plusieurs mécanismes ont par ailleurs été adoptés par le bureau du Rapport sur le développement humain pour veiller à ce que les données publiées soient fiables et pertinentes. En effet, outre la petite équipe interne de statisticiens qualifiés, un conseiller statistique en chef révise tout le travaille statistique du Bureau. Ce processus est enfin complété par des consultations avec un panel d’éminents professionnels issus d’organisation nationales et internationales, incluant des membres de la Commission de statistique des Nations Unies, pendant que le processus de révision par les pairs s’effectue par l’intermédiaire de bureaux statistiques régionaux et nationaux et d’organisations internationales.

Si ces mécanismes garantissent la fiabilité des données, des problèmes d’absence de données et de qualité demeurent. Parmi ceux-ci, citons les problèmes d’incohérence et de décalage entre les séries de données internationales et la synchronisation des révisions des données entre les différentes agences. La coopération internationale permet d’améliorer ces faiblesses, un processus auquel participe activement le Bureau en soulevant ces problèmes dans le rapport mondial et en cherchant des solutions auprès des agences appropriées.

Une sélection d’articles sur les questions de méthodologie statistique servant de base théorique à la mesure du développement humain est également présentée. Il s’agit d’un ensemble d’articles de fond issus de différentes éditions du Rapport et qui traitent de sujets tels que les questions importantes concernant les indices, les initiatives internationales ou les nouvelles méthodes permettant de mesurer le développement humain.