Indice de la pauvreté multidimensionnelle (IPM)

Télécharger les dernières données sur l'indice de pauvreté multidimensionnelle

Afficher les questions fréquemment posées sur l'IPM

Lire les spécifications utilisées pour le calcul de l'IPM

Afficher les programme utilisés pour calculer l'IPM

Tout comme le développement, la pauvreté est multidimensionnelle, mais cette caractéristique est généralement négligée en faveur de mesures globales de la pauvreté liées à l’argent. L’indice de pauvreté multidimensionnelle (IPM), publié pour la première fois en 2010, s’inscrit en complément des mesures monétaires de la pauvreté en prenant en considération les privations cumulées subies par une personne. L’indice identifie les privations dans les trois mêmes dimensions que l’IDH et indique le nombre de personnes qui vivent dans une pauvreté multidimensionnelle (subissant des privations à hauteur de 33 % ou plus des indicateurs pondérés) ainsi que le nombre de privations auxquelles sont généralement confrontés les ménages pauvres. Il peut être décomposé par région, appartenance ethnique et autres groupes, ainsi que par dimension, ce qui en fait un outil approprié pour les décideurs politiques. Pour obtenir un complément d’information, consulter la Fiche technique.

L’IPM peut favoriser une répartition efficace des ressources en permettant le ciblage des populations souffrant de la pauvreté la plus intense ; il facilite le suivi des impacts des interventions politiques. L’IPM peut être adapté au niveau national au moyen d’indicateurs et des pondérations pertinents pour la région ou le pays. L’IPM peut aussi être adopté pour des programmes nationaux d’éradication de la pauvreté et utilisé pour étudier l’évolution au fil du temps.

Cette année, nous publions également les tendances de la pauvreté multidimensionnelle dans 61 pays pour lesquels nous disposons de données.