L’avenir des mesures de développement humain

08 Juin 2016
Par Selim Jahan, Directeur du Bureau du Rapport sur le développement humain au PNUD

Chaque année, l’Indice de Développement Humain (IDH), indice phare des rapports sur le développement humain, fait les gros titres à travers le monde, tandis que les pays suivent leur progrès en matière d’éducation, de santé et de revenu. Bien que l’IDH ne soit pas une mesure complète de développement humain, c’est une valeur de bien-être élargie qui montre à quel point les mesures de développement humain sont devenues essentielles pour évaluer les progrès au cours des 25 dernières années.

L’IDH, introduit dans le premier rapport sur le développement humain (1990), a été un pionnier dans ce domaine et reste l’un des indices les plus influents – si ce n’est le plus influent – dans les débats sur le développement. D’autres mesures et indices de développement humain ont été introduits progressivement dans les rapports. Et aujourd’hui les rapports sur le développement humain comprennent une famille d’indices composites et d’indicateurs utilisés chaque année pour, notamment, analyser un thème d’actualité, fournir une perspective élargie pour comprendre le progrès humain et, par conséquent, influencer les réflexions sur le développement.

Mais aujourd’hui, avec une nouvelle compréhension du concept et une meilleure disponibilité des données, une opportunité se présente pour tenter d’obtenir des mesures encore plus significatives et pertinentes de progrès en développement humain. Le monde a adopté un nouveau programme de développement autour des Objectifs du Développement Durable (ODD) et le besoin de revisiter différentes mesures de développement humain est également présent. Le rapport sur le développement humain 2016 Développement humain – le chemin à parcourir a pour objectif de renforcer la manière dont les résultats en développement humain peuvent être évalués sur plusieurs points fondamentaux.

Avec de meilleures données, il est désormais possible d’obtenir des mesures de progrès en développement humain désagrégées à un niveau plus précis. Cela permettrait au rapport 2016 de se concentrer non seulement sur les réalisations moyennes d’un pays, mais également de considérer la distribution des résultats afin de mieux illustrer les inégalités d’opportunités et de résultats pour différents groups (notamment par sexe, groupe socio-économique, minorités ethniques, personnes handicapées, personnes âgées, etc.). Les indices existants d’égalité des sexes et d’émancipation des femmes en matière de développement humain seront aussi revus.

Il est par ailleurs impératif d’examiner la qualité des réalisations en développement humain, pas seulement leur quantité. Au cours des années, de nombreuses sociétés ont connu un progrès considérable en développement humain – par exemple, des taux de scolarisation plus élevés avec beaucoup plus d’enfants achevant une éducation primaire que dans les décennies précédentes. Mais cela ne représente pas un progrès humain durable si ces enfants ne peuvent pas lire et écrire correctement. Avec davantage de données pertinentes disponibles, le rapport 2016 examinera la qualité des réalisations en développement humain (ici l’apprentissage) plutôt que les apports ou les résultats (comme les taux de scolarisation).

Au cours des 25 dernières années, la compréhension du concept de développement humain a évolué. En regardant vers l’avenir, il est naturel de se demander comment les indices existants peuvent être complétés pour refléter une vision plus large du développement humain. Comment l’environnement, l’égalité intergénérationnelle ou la sécurité humaine, par exemple, peuvent-ils être mieux évalués en termes d’indices de développement humain ?

De même, des efforts sont en cours pour évaluer le bien-être individuel à travers différentes mesures – des enquêtes de bonheur, des mégadonnées ou des données en temps réel et autres, au niveau national et régional. Le rapport 2016 explorera la possibilité d’utiliser ces mesures de bien-être subjectif pour aider à évaluer le développement humain à travers le monde.

Explorer des manières d’aller au-delà d’un indice

Une image complète du développement humain nécessite de compléter les indices composites par de nouvelles façons de présenter les données, comme un tableau de bord d’indicateurs pertinents, afin d’obtenir une compréhension en profondeur de problèmes spécifiques. En évaluant le progrès humain, le rapport 2016 examinera également des manières globales de présenter les données, en incluant peut-être également des tableaux de bord pour les mesures d’égalité des sexes et d’environnement.

Comme présenté dans mon précédent message, le rapport 2016 visera à contribuer au programme de développement durable à l’horizon 2030. Le rapport explorera la manière dont les indicateurs de développement humain et du programme 2030 peuvent se renforcer mutuellement. Par exemple, certains indicateurs de développement humain pourraient-ils correspondre aux indicateurs acceptés pour les ODD ? Et certains indicateurs pour les ODD pourraient-ils apporter un éclairage nouveau sur des aspects du développement humain ? Si oui, comment le rapport sur le développement humain pourrait-il capturer au mieux ces éclairages ?
Le monde du développement en 2016 est très différent de celui de 1990, quand le premier rapport sur le développement humain a été publié. Mais tout comme le monde, les indicateurs et les données disponibles ont aussi changé. Ils sont essentiels pour comprendre les directions dans lesquelles nous voulons aller, et élaborer les politiques publiques pour nous y rendre. Le prochain rapport sur le développement humain dévoilera des pistes pour évaluer le progrès en développement humain dans les 25 prochaines années.

Le blog HDialogue est une plateforme de débats et de discussions. Les messages reflètent les opinions de leurs auteurs respectifs dans leurs capacités individuelles et non les opinions du PNUD/BRDH.

Le BRDH encourage les réflexions sur les contributions du HDialogue. Le bureau publie des commentaires qui vont dans le sens d’un dialogue constructif sur les options de politiques publiques pour faire progresser le développement humain et qui sont formulés dans le respect des autres points de vue, potentiellement différents. Le bureau se réserve le droit de ne pas publier les contributions qui paraissent conflictuelles.

Photo credit: PNUD RDC