Les dimensions de l’IDH sont-elles pondérées de manière égale ?

L’IDH attribue une pondération égale à chacun des trois indices dimensionnels, et les deux sous-indices pour l’éducation sont aussi pondérés de manière égale. Le choix des pondérations est basé sur un jugement normatif selon lequel tous les êtres humains accordent la même importance aux trois dimensions. Parmi les rapports de recherche qui fournissent des arguments statistiques pour justifier cette approche, on peut citer Noorkbakhsh (1998) et Decanq & Lugo (2009). La moyenne géométrique offre des plages de variation des indices de dimension qui sont plus égales que la moyenne arithmétique – ce qui sous-entend que la pondération réelle est plus équitable que par le passé.