Rapport sur le développement humain 1994

Les nouvelles dimensions de la sécurité humaine

Le Rapport de 1994 introduit un nouveau concept de sécurité humaine, qui assimile la sécurité aux personnes et non aux territoires, au développement et non aux armes. Il examine les différentes préoccupations liées à la sécurité humaine, à l’échelle nationale et mondiale.

Le Rapport cherche à aborder ces préoccupations à travers un nouveau paradigme de développement humain durable, basé sur les dividendes de la paix potentiels, sur une nouvelle forme de coopération pour le développement et sur un système d’institutions mondiales restructuré.

Il propose que le Sommet mondial pour le développement social approuve une charte sociale mondiale, adopte le paradigme du développement humain durable, crée un fonds mondial pour la sécurité humaine basé sur les futurs dividendes de la paix, approuve un pacte de type 20 % - 20 % pour les problèmes humains prioritaires, recommande des taxes mondiales pour la mobilisation des ressources et établisse un Conseil de sécurité économique.

Le renforcement de la sécurité humaine implique un certain nombre d’actions :

Investir dans le développement humain, et non dans les armes ;
Encourager les responsables politiques à se préoccuper des dividendes de la paix émergents ;
Donner aux Nations Unies un mandat clair pour promouvoir et soutenir le développement ;
Élargir le concept de la coopération pour le développement de façon à ce qu’il inclue tous les flux, et non pas uniquement l’aide ;
Convenir que 20 pour cent des budgets nationaux et 20 pour cent des aides étrangères soient consacrés au développement humain ; et
Établir un Conseil de sécurité économique.

Human Security and Conflicts