Rapport sur le développement humain 1995

Égalité des sexes et développement humain

Le développement humain, s'il n’est pas engendré, est en danger. C’est le message simple, mais d’une portée considérable, du Rapport sur le développement humain 1995.

Le Rapport analyse les progrès réalisés dans la réduction des disparités entre les sexes au cours des dernières décennies, en mettant en évidence l’immense fossé qui persiste entre les capacités croissantes des femmes et les opportunités limitées. Il introduit deux nouvelles mesures permettant de classer les pays sur une échelle mondiale en fonction de leur performance sur l’égalité des sexes (IPF) et (ISDH) et analyse la sous-estimation et le manque de reconnaissance du travail accompli par les femmes. Il propose une stratégie en cinq points permettant de répartir les opportunités de façon équitable entre les deux sexes au cours de la prochaine décennie.

Les initiatives nationales et internationales doivent se mobiliser pour imposer l’égalité des sexes dans la loi sur une période définie ;
De nombreux accords économiques et institutionnels doivent être revus pour élargir les choix qui s’offrent aux femmes et aux hommes dans l'environnement professionnel ;
Un seuil critique de 30 % doit être considéré comme la part minimum de postes détenus par des femmes dans les prises de décisions au niveau national ;
Les programmes clés doivent englober l’éducation universelle des femmes, l’amélioration de la santé en matière de procréation et accorder plus de crédit aux femmes ; et
Les initiatives nationales et internationales doivent cibler des programmes qui permettent aux personnes, et en particulier aux femmes, d’accéder plus facilement aux opportunités économiques et politiques.

Gender