Rapport sur le développement humain 2003

Les Objectifs du Millénaire pour le développement : un pacte entre les pays pour vaincre la pauvreté humaine

Ce nouveau siècle s’est ouvert sur une déclaration de solidarité sans précédent, affirmant la volonté de débarrasser la planète de la pauvreté. En 2000, par la Déclaration du Millénaire adoptée aux Nations Unies lors de la plus grande réunion de chefs d’États jamais convoquée, les pays, riches et pauvres, se sont engagés à faire de leur mieux pour éradiquer la pauvreté, défendre la dignité humaine et l’égalité et parvenir à la paix, à la démocratie et à assurer la durabilité des ressources environnementales. Les dirigeants mondiaux ont promis de s’allier pour remplir ses objectifs concrets de nature à faire avancer le développement et à réduire la pauvreté au plus tard en 2015.

Émanation de la Déclaration du Millénaire, les Objectifs du Millénaire pour le développement engagent les pays du globe à redoubler d’efforts pour s’attaquer à l’insuffisance des revenus, à l’omniprésence de la faim, aux inégalités sociologiques entre les hommes et les femmes, à la détérioration de l'environnement et au manque d’instruction, de services de santé et d'eau potable. Ils prévoient également des actions visant à alléger la dette et à augmenter l’aide, les échanges et les transferts de technologies au bénéfice des pays pauvres.

Ce Rapport approfondit la compréhension de la pauvreté en analysant les causes premières de l’échec du développement. Il démontre que l’étendue du développement humain dans le monde est vaste et inégale, avec des progrès incroyables dans certains domaines qui tranchent avec la stagnation et le déclin lamentable dans d’autres. L’équilibre et la stabilité à travers le monde requièrent l’engagement de toutes les nations, riches et pauvres, et un pacte mondial pour le développement pour que tous puissent avoir accès aux très nombreuses possibilités.

Le Rapport de 2003 explore des contraintes considérées comme cruciales pour un développement humain durable :

la nécessité de réformer l’économie afin d’instaurer la stabilité macroéconomique ;
le besoin d’institutions fortes et de gouvernance, afin d’asseoir la primauté du droit et de lutter contre la corruption ;
l’impératif de justice sociale et la nécessité d’associer les individus, ainsi que leur communauté et leur pays, aux décisions qui les touchent ; et
les contraintes structurelles qui freinent la croissance économique et le développement humain.

Le Pacte du Millénaire pour le développement présenté dans ce Rapport propose une approche politique permettant de réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement en commençant par s’attaquer à ces limites.

Poverty and Inequality