Rapport sur le développement humain 2010

La vraie richesse des nations : Les chemins du développement humain

Type : 
Global

Publié pour la première fois en 1990, le Rapport sur le développement humain commençait par l'énoncé d'un postulat très simple, qui a servi de fil conducteur à toutes les versions ultérieures du Rapport, à savoir que : « Les individus sont la vraie richesse d'une nation ». S'attachant à étayer cette affirmation par une multiplicité de données empiriques et par une nouvelle façon de percevoir le développement, et aussi de le mesurer, le Rapport sur le développement humain a eu une incidence prononcée sur les politiques de développement mises en œuvre dans le monde entier.

Cette édition-phare, qui marque le 20e anniversaire du Rapport, nous livre en guise d'introduction les réflexions d'Amartya Sen, prix Nobel d'économie, qui a œuvré en étroite collaboration avec Mahbub ul Haq - créateur et architecte de cette série de publications - à la conception du premier Rapport sur le développement humain. Il a apporté une contribution considérable aux nombreuses éditions successives du Rapport, qui ont trouvé en lui une grande source d'inspiration.

Le Rapport de 2010 s'inscrit dans la tradition des versions antérieures, en ce sens qu'il fait reculer les limites de la réflexion en matière de développement. En effet, pour la première fois depuis sa parution en 1990, le Rapport jette un regard impartial sur les dernières décennies qui viennent de s'écouler, et identifie les tendances et les orientations souvent surprenantes qui procurent des enseignements précieux pour l'avenir. Ces divers chemins du développement humain constituent bien la preuve qu'il n'existe pas de formule universelle pour un progrès soutenable, et qu'il est effectivement possible d'engranger des gains considérables sur le long terme même sans pour autant enregistrer une croissance économique régulière.

Au-delà de l'horizon de 2010, le présent Rapport examine certains aspects critiques du développement humain. Il s'agit notamment de libertés d'ordre politique, et d'autonomisation, en passant par la durabilité et la sécurité humaine. À partir de là, le Rapport présente les grandes lignes d'un programme d'actions plus élargi en matière de recherche et de politiques dans le but de relever ces défis.

Reprenons les propos d'Amartya Sen lorsqu'il écrit : « Vingt ans après la sortie du premier Rapport sur le développement humain, le chemin parcouru mérite d'être célébré. Mais nous devons également rester en éveil, prêts à saisir toute possibilité qui nous permettrait d'améliorer notre compréhension des difficultés chroniques et de repérer —et surmonter— les menaces nouvelles mettant en péril le bien-être et la liberté des humains. »

Le but de cette édition du 20e anniversaire du RDH est de répondre à cet impératif du développement humain.