Social cohesion and national reconstruction

Pays: 
Côte d'Ivoire

Le Rapport 2004, sous l'impulsion du PNUD, a été élaboré conjointement avec le Centre Ivoirien d'Etudes Economiques et
Sociales (CIRES) et le Groupe National de Réflexion sur le Développement Humain Durable, composé de représentants
de la société civile, des médias, de centres de recherche et universités, de l'administration publique (Présidence, Premier
Ministre, Ministères techniques) et de structures décentralisées (Conseils généraux).
Le Rapport 2004 réaffirme que le défi majeur de la Côte d'Ivoire consiste non seulement à repenser des régulateurs
sociaux compatibles avec les exigences du nouveau contexte d'évolution du pays, mais aussi à ressouder les liens
intercommunautaires au plan sociologique. Tout en relevant les déterminants de la cohésion sociale, le Rapport met en
évidence des propositions pour un nouveau contrat social et les fondamentaux nécessaire à une reconstruction nationale
du pays
Au-delà des actions et des stratégies à mettre en place pour reconstruire la cohésion sociale, il souligne la nécessité d'une
réelle volonté politique et d'un engagement de l'ensemble des acteurs nationaux, de la société civile, de la classe politique,
du secteur privé et des populations elles-mêmes. C'est à cette seule condition que le processus de réconciliation nationale
permettra d'aboutir au développement humain. Dans cette perspective, le Rapport relève un ensemble d'options pour
réaliser la reconstruction de la cohésion sociale, en Côte d'Ivoire, prenant en compte divers aspects de développement tels que la démographie, l'économie, les
fondements sociopolitiques et la culture.

Téléchargement: 
Social Cohesion, Exclusion and Inclusion